-43%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris à 599€
599 € 1059 €
Voir le deal

.flashback » no time to die | Elías
S. North Darragh

Messages : 22
Âge : 34 ans.
Métier : Lieutenant | en permission
Défaut fatal : Insouciance.
Avatar : Hijikata Toushiro | Jacob Elordi
Autre(s) compte(s) : none.
.flashback » no time to die | Elías NarvKcx

.flashback » no time to die | Elías Empty

de Malronce
de Malronce
Voir le profil de l'utilisateur https://valdore.forumactif.com/t731-drame-latent-snd?nid=3#8662 https://www.pinterest.fr/xreyenn/oc-darragh-north/
Sujet: .flashback » no time to die | Elías   Mar 8 Déc - 22:58


   
no time to die

 
la gloire ou l'asile


 


 
Malronce se relève et il est celui qui a le devoir d’éliminer les coupables et d’éradiquer les responsables. A Briserune, il décime des générations, invalide l’existence de toute une population - le royaume pour qui il a pris les armes finira par lui prendre son âme. Il se fait cavalier de l’apocalypse et compagnon du deuil, sent le pouvoir dans ses mains, celui qu’a voulu lui confier le destin : faire disparaître sans aucun remord, aucun tort. Si fort à tout détruire, à voir fuir ceux qui ont essayé de nuire. Mise à mort et il n’entend plus les cris ni les supplices, seulement les crépitements de tout ce qu’il transforme en miettes : visages sans peau et corps sans noms - il suffit de les suivre pour trouver le passage du dragon. C’est à peine s’il baisse les yeux vers eux - il laisse ses hommes éliminer la vermine. Il reste propre, intouchable du haut de son cheval qui se dégage de ceux qui tombent à ses pieds, assassiné par l’ambition de l’armée à laquelle il insuffle sa volonté. Et quand l’un d’eux a la décence de se battre pour sa vie, d’attaquer lieutenant plutôt que petits gens, il brille comme une larme, lame de son épée tranchant le ciel si finement qu’une jugulaire, leurs yeux s’écarquillant en une dernière prière. Il arrêtera de se battre lorsque son cœur cessera de battre.
Alors qu’à bout de souffle la nuit s’écarte, se rend au soleil après avoir caché les monstruosités par des ténèbres enflammées, ses ordres rugissent et retentissent : il annonce un détour avant de retrouver ses hommes qui propageront le néant en continuant vers le nord.


Sa monture s’est alors élancée si vite sous la torture des sangles qui l’étripent. Elle sent son irritation, sa frustration - la violence qui s’échappe de ses gestes et la puissance de son épuisement. Il s’est assuré qu’aucun des soldats n’y passe avant lui, qu’aucun crime n’y soit commis avant qu’il fasse ses adieux à ce lieu. Mais l’infinie détresse des derniers instants le pousse à craindre le pire à l’approche de la demeure, quand il voit les masses sombres qui s’y encombre - des décombres. C'est pas vrai.
Il hurle le prénom de son condamné allié si fort qu’il n’en reconnaît pas sa voix, terrifié à l’idée d’être arrivé trop tard pour faire quoi que ce soit, démoli par les souvenirs d’autrefois. Le cheval s’arrête à peine qu’il s’élance déjà vers les corps près desquels il s’effondre, genoux se brisant à terre, mains se posant sur les poitrines humides et visqueuses à la recherche d’un poul quelconque, de quelque chose à sauver, d’une destinée à sauvegarder. Ses doigts cherchent à arrêter les flots, à prévenir l’inévitable. Ses paumes enflammées essaient de réchauffer les chairs qui commencent à se refroidir dans une ultime tentative, vaine, de maintenir dans ces corps ce souffle de vie trop tôt pris.
» Restez conscient. Où est Elías ?
Ses lèvres ont articulé son prénom comme s’il était déjà mort, espérant une réponse de celui qui a tant de peine à respirer. Lieutenant à terre, il se retrouve dans le gouffre qu’il a aidé à creuser, plongé dans tout ce qu’il ne connaît que trop bien. Il presse les plaies, perdu au bout du monde et de la vie qu’il retient - suspendu à son épée lorsqu’un bruit le fait relever la tête, prêt à l’exterminer pour avoir oser le doubler, à le torturer car sa patience s’épuise. La roue de la fortune a rôdé pour le piéger.
Mais quand il le voit vivant, il aurait préféré le savoir mort. Loin, partout mais pas ici, devant ces corps sans vie. Il réagit avant de réfléchir, essaie de l’arrêter d’un signe de main aussi inutile qu’irrefléchi - peau teintée de sang agglutiné. L’intention est de lui ordonner de ne pas s’approcher, de rester à l’intérieur - avec sa peur.
» Reste où tu es ! Il pense dissimuler sa mère morte et son père à l’agonie - et quand le cri se perd dans le vide absolu, il n’entend plus que la promesse d’une paix révolue.

North & Elías

Nalex


.flashback » no time to die | Elías
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valdore :: Briserune :: Brave-
Sauter vers: